Particuliers (33) (0)4 90 38 73 31 Professionnels (33) (0)4 90 38 00 81

La Manufacture

HUIT GÉNÉRATIONS DE COUVERTURIERS À L'ISLE SUR SORGUE

L’Isle-sur-la-Sorgue est une ville historiquement marquée par le travail de la soie et de la laine. Elle a su tirer profit de toutes ses ressources naturelles (l’eau et sa force motrice, la laine, le chardon, la garance, l’huile d’olive…), que ses habitants ont magistralement complétées en développant des outils industriels et en se dotant de roues à aubes – la ville en compta jusqu’à 66 en activité ! –, de moulins à foulon, de machines à filer, plus tard de métiers à tisser mécaniques…

C’est au cœur de cet environnement favorable à l’industrie textile qu’en 1808, un duo formé par un beau-père (Charles Tiran) et son gendre (Laurent Vian) installe un moulin paroir sur les bords de la Sorgue, en vue de fouler les draps de laine et les couvertures. En 1886, le mariage de la petite fille Vian avec Emile Brun complète le nom actuel de la Manufacture, qui devient alors Brun de Vian-Tiran. En 1900, cinq manufactures intégrées et de nombreux ateliers plus spécialisés produisent encore à l’Isle-sur-la-Sorgue des couvertures de laine, des tapis d’Avignon, des draps pour l’habillement et des tissus techniques pour les papeteries. Encore cent ans plus tard, seule Brun de Vian-Tiran continue son activité, pour laquelle 8 générations se sont succédées de manière ininterrompue, perpétuant cette manufacture unique en France.

C’est aujourd’hui le tandem père & fils, Pierre et Jean-Louis Brun, qui dirige Brun de Vian-Tiran, avec pour héritage l’amour des matières naturelles et la passion du métier. Si la manufacture conserve le respect des gestes traditionnels, père & fils s’attachent à rester précurseurs, l’innovation ayant depuis toujours fait partie des gènes de l’entreprise.

Parmi les faits marquants de ces dernières décennies, la création de la première couverture Mohair en 1961 marquant une telle révolution dans le monde de la couverture qu’après des débuts difficiles, elle s’est imposée pour devenir emblématique de la manufacture et a été imitée sans jamais être égalée. La recherche permanente de fibres nobles a permis l’introduction dans la gamme de matières exceptionnelles telles que l’Alpaca, le Chameau, le Lama, le Cachemire et des variétés rarissimes comme le Cashgora et le Yangir.
De nombreux labels et distinctions jalonnent le parcours de la manufacture qui a été reconnue “Entreprise du Patrimoine Vivant” en 2009.

 

 

LA RECHERCHE DES PLUS BELLES FIBRES DU MONDE

ENTREE EN MATIERES 

Brun de Vian-Tiran recherche et sélectionne, sur les 5 continents, les fibres naturelles les plus nobles du monde. Cette quête perpétuelle des plus belles matières en fait un aventurier en fibres. La provenance de ces dernières est infinie. Les laines sont parfois exotiques, parfois locales, parfois le fruit de la redécouverte d’une espèce… Elles permettent de réaliser des gammes entières ou seulement quelques couvertures ultra-luxe d’une édition très privée, à l’image de la Collection Louis Brun créée en 2005.

Tout d’abord, parmi les laines - le terme laine ne devant s’appliquer qu’à la toison des moutons -, notons :

• Les laines vierges du monde : Nouvelle-Zélande, Australie, Amérique du Sud, Afrique du Sud, Scandinavie, Angleterre…
• Les laines vierges de France : en particulier, les laines locales de la région d’Arles et des Alpes.
• Les laines Mérinos, les plus fines, en provenance d’Australie,d’Afrique du Sud et d’Argentine mais aussi de France : Mérinos d’Arles, Mérinos d’Arles Antique®, cette dernière étant une marque déposée qui s’applique à une finesse particulière de Mérinos d’Arles, production de quelques éleveurs exclusivement destinée à la manufacture Brun de Vian-Tiran.


Outre les laines, Brun de Vian-Tiran est devenu maître dans la transformation des plus belles fibres nobles lainières :
• Le Mohair
• Le Chameau et le Baby Camel
• L’Alpaca, le Baby Alpaca et le Baby Lama
• Le Cachemire, d’Iran, de Mongolie ou de Chine
• Le Chameau d’Asie
• Le Yack
• Le Cashgora…
Enfin, la soie, le coton et le lin sont également des fibres naturelles travaillées par la manufacture.

Brun de Vian-Tiran recherche et sélectionne les plus belles matières à travers le monde, pour vous entourer de bien-être.

UNE EXCLUSIVITE  BRUN DE VIAN-TIRAN, LE MERINOS D’ARLES ANTIQUE®

Mohair, Cachemire, Cashgora, Alpaca, Chameau, Lama, Yack, Yangir… La manufacture s’approprie des fibres lointaines et exotiques. Le monde entier est à sa portée. Mais un jour, Brun de Vian-Tiran rêve de voyager dans le temps, sur ses terres de Provence. C’est l’Histoire qui livre ici un secret, l’histoire des moutons de Provence.
Brun de Vian-Tiran part à la recherche du Mérinos tel que l’avait voulu Louis XVI, dont le projet, en 1786, était de croiser les Mérinos importés d’Espagne avec des élevages français. Après 7 années de recherches et d’analyses, Pierre Brun, aidé de son ami Claude Gutapfel, négociant en laine, identifie le premier éleveur ayant conservé intacte la race Mérinos. Aujourd’hui, une quinzaine d’éleveurs maîtrise l’élevage des moutons dont la laine porte l’appellation “Mérinos d’Arles Antique®”, variété qui fournit la laine la plus fine - son diamètre est inférieur à 20 microns - et la plus douce d’Europe.

Une collection 100 % Mérinos d’Arles Antique®, baptisée “Camargue”, valorise aujourd’hui cette laine, héritage culturel de l’histoire de France. En outre, d’une finesse exceptionnelle, égale à celle d’un cachemire d’Iran, la laine de Mérinos d’Arles Antique® possède de manière accrue les qualités de chaleur et de confort qui caractérisent la laine et les fibres lainières. Sa frisure exceptionnelle offre un gonflant et un moelleux qui autorisent des articles à la fois légers et chauds. Incontestablement la plus belle laine de France, retrouvée et préservée par Brun de Vian-Tiran… pour vous entourer de bien-être.

POUR VOUS ENTOURER DE BIEN-ÊTRE

Une belle couverture est un investissement : c'est le "vêtement" que vous porterez le plus au cours de votre vie. Traditionnelles ou prestigieuses, sobres ou colorées, élégantes ou audacieuses, légères ou enveloppantes, estivales ou hivernales, nos couvertures s'adaptent à votre climat, à votre maison et à la décoration de votre chambre.

 

 

UNE MANUFACTURE INTÉGRÉE

L’ART DES GESTES

Par essence, une manufacture est un lieu de fabrication industriel dans lequel l’intervention humaine demeure prépondérante. La main de l’homme est ainsi présente à chacune des étapes de réalisation des produits Brun de Vian-Tiran. Chaque geste demande un apprentissage long et exigeant, pour in fine, après parfois plusieurs années, acquérir la dextérité d’un mouvement irréprochable. Alors, le geste devient un patrimoine à transmettre de génération en génération.

Parmi les gestes, appondre le fil de laine - le rabouter sans faire de nœud - est un travail délicat, plutôt féminin qui demande une formation en interne de deux ou trois mois. Un an de pratique est nécessaire avant d’acquérir une bonne cadence. L’ourdissage nécessite le même temps de formation et de pratique avant de produire un geste sûr. Le réglage de la carde demande une année de formation dans la manufacture, mais la maîtrise de l’ensemble des matières cardées requiert plusieurs années. 

Puis aux apprêts, l’appréciation du feutrage au foulon et du grattage à la laineuse relèvent de deux ou trois ans d’expérience. Il est fait appel à la sensation de douceur, à l’appréciation de “la main” (le creux, le plein, le moelleux, le volume), l’aspect du feutre, la densité du poil, sa longueur, sa tenue, la tenue du tissu au sens de résistance et d’allongement, l’opacité. Enfin aux apprêts secs : l’ébouriffage, le feutrage du poil, le tondage, le brossage, la permanentation seront jugés sous l’angle tactile et l’angle visuel.

 

PARCOURS D’UNE FABRICATION  100 % FRANÇAISE

De l’arrivée de la matière première à la confection d’une couverture signée Brun de Vian-Tiran, toutes les étapes sont effectuées sur place, à l’Isle-sur-la-Sorgue.
Focus sur quelques unes des étapes réalisées depuis toujours à l’Isle-sur-la-Sorgue.

LA FILATURE
Avant de pouvoir être filée, la laine doit être démêlée et aérée. Le cardage, en séparant et en parallélisant les fibres, permet l’obtention des “mèches” de laine. Le “continu à filer” permet ensuite l’obtention des fils par la torsion et l’allongement de la mèche.

LE TISSAGE
L’ourdissage, tout d’abord, est l’opération qui consiste à préparer la “chaîne” du futur tissu. Celle-ci est constituée de mille à quatre mille fils parallèles enroulés sur un “ensouple”, très large bobine installée sur le métier à tisser. Le tissage proprement dit consiste ensuite à entrecroiser à angle droit cette chaîne avec les fils de “trame” transversaux : c’est l’opération qui était autrefois réalisée par les allers-retours de la navette et aujourd’hui par des lances mécaniques.

LES APPRETS
Le foulage permet de donner sa cohésion au tissu en obtenant un rétrécissement maîtrisé. C’est l’expérience du foulonnier qui permet d’apprécier cette lente évolution de la “main”du tissu et d’optimiser la qualité du foulage. Les chardons vont venir gratter les couvertures pour en révéler la toison, ce qui exige force et délicatesse. Brun de Vian-Tiran a choisi de maintenir l’usage presque oublié du chardon car cette technique produit des réalisations d’une qualité inégalée.

LA CONFECTION
Coupe, bordage et pose de l’étiquette, ces dernières étapes clôturent la fabrication d’une couverture Brun de Vian-Tiran, et signent la qualité des produits de la manufacture. Luxe ultime, il est possible de border sa couverture par un ruban en laine Mérinos, fabriqué par Brun de Vian-Tiran, une exclusivité…

La manufacture Brun de Vian-Tiran maîtrise l’ensemble de ces étapes de la transformation,
de la balle de laine jusqu’au produit fini, dans ses ateliers à l’Isle-sur-la-Sorgue.

 

BRUN DE VIAN-TIRAN, AUJOURD’HUI & DEMAIN

En 2016, Brun de Vian-Tiran est toujours un fabricant intégré. Aujourd’hui, progrès techniques des machines et gestes ancestraux se complètent et s’enrichissent pour que le produit soit noble et beau. Bien que certaines étapes de fabrication aient été mécanisées au fil du temps, l’Homme et son savoir-faire restent les éléments clés de la manufacture. Les machines les plus modernes de l’industrie textile viennent simplement le seconder dans sa quête de perfection.

LES CHIFFRES CLES
• 8 générations se succèdent depuis 1808.
• 45 salariés
• 15 : le nombre moyen d’étapes de la fabrication d’une couverture Brun de Vian-Tiran :
assemblage, ensimage, teinture, cardage, filature, bobinage, ourdissage, tissage, rentrayage, foulage, lavage, lainage, rame, tondage et bordage.
• Plus de 20 pays différents fournissent les laines et les fibres lainières travaillées par
Brun de Vian-Tiran.
• Nos produits sont stockés en permanence et livrables sans délai.

 

 

CHARTE ETHIQUE BRUN DE VIAN-TIRAN

UNE ETHIQUE POUR FIL CONDUCTEUR

LES ENGAGEMENTS DE BRUN DE VIAN-TIRAN, UNE QUESTION D’ETHIQUE :

RESPECT 
La récolte des fibres achetées par Brun de Vian-Tiran est effectuée dans le respect des animaux et des populations animales.

AUTHENTICITE 
Le label “Textile de France” est une reconnaissance officielle qui garantit que la fabrication complète des articles a été réalisée en France : filature, tissage, apprêts et confection. Dans sa manufacture à l’Isle-sur-la-Sorgue, Brun de Vian-Tiran réalise la totalité des opérations de transformation des laines de tonte et poils fins.

ENVIRONNEMENT 
La fabrication des articles Brun de Vian-Tiran est mise en œuvre dans le respect de la nature, en particulier de la Sorgue qui fournit depuis 1808, l’eau pure nécessaire aux apprêts des étoffes.

SANTE 
Les études scientifiques menées depuis plus de trente ans ont prouvé que les fibres lainières naturelles offrent une somme de qualités de confort : régulation de la température et de
l’humidité, solidité, douceur et gonflant qu’aucune fibre synthétique n’a jamais égalées. Aucune allergie aux fibres de laine n’a jamais été constatée et il est démontré que la laine n’est pas un lieu particulier de développement des allergènes. Brun de Vian-Tiran utilise uniquement des fibres naturelles en raison de ces performances.

 

 

VIDEO DE LA MANUFACTURE

En 2008, la manufacture lainière Brun de Vian-Tiran fête ses 200 ans!

A cette occasion deux ouvrages voient le jour :

Le livre du bicentenaire : "Une manufacture lainière en Provence" Pierre Brun - Edition Equinoxe

La vidéo du bicentenaire : "1808 - 2008"

Retrouvez une autre vidéo de la manufacture sur cette page

  • Paiement sécurisé
  • Livraison Colissimo & UPS
  • Satisfait ou remboursé
  • Service client
    04 90 38 73 31
  • Fabrication française
X